LA VIE EN ATLANTIDE : LE MARIAGE, L’ ÉDUCATION, L’ÉNERGIE DU CRISTAL

La vie en Atlantide

Que l’Atlantide soit, depuis des millénaires, considérée comme un continent mythique et tout ce qu’on a rapporté à son propos comme une fable, ne prouve rien. Pendant deux mille ans, on a raconté les « légendes » des cités englouties de Pompéi et d’Herculanum sans douter un seul instant qu’il ne pouvait s’agir d’autre chose que de mythes, de « cités fabuleuses ». Il a fallu deux mille ans aussi pour que le monde civilisé, qui n’accordait aucun crédit aux récits d’Hérodote sur les splendeurs des anciennes civilisations du Nil et de la Chaldée, finisse par reconnaitre leur existence, géographes en tête, au début de notre siècle.

Dans la même veine, on a longtemps mis en doute le fait que les Égyptiens avaient pu mener à bien une expédition maritime autour de l’Afrique dans l’Antiquité. Car disaient-on, les explorateur égyptiens affirmaient qu’après avoir progrésser pendant un certain temps, ils avaient trouvé le soleil au nord par rapport à eux. Ce point précis qui fit lever à l’époque toute la suspicion sur la réalité de l’expédition constitue aujourd’hui pour nous la preuve que les navigateurs égyptiens avaient bel et bien passé l’Équateur et par conséquent anticipé de deux mille ans sur Vasco de Gama et sa découverte du cap de Bonne-Espérance.

Quoi qu’il en soit, ces hypothèses sur l’Atlantide, si elles font figure de folles aux yeux de certains, elles apparaissent en revanche tout à fait sage quand on les compare aux récits que rapportent de leur vie atlante les voyageurs du passé (lors de séances de régressions dans les vies antérieures en étant de conscience expansé). Ainsi du récit de cette jeune femme qui, désirant retrouver une vie ou le spirituel avait été prépondérant, revécut ce pan de vie en Atlantide :

« –Je suis assise dans une espèce de grande pièce. Le plafond est formé d’un dôme à travers lequel passe le soleil.

-Savez vous ou vous êtes ?

Non, mais je sais que je suis là pour apprendre.

Apprendre quoi ?

Le sens de la vie, notre philosophie propre. Ici c‘est une espèce d’école de pensée.

Qu’allez vous faire une fois que vous aurez fini d’apprendre ?

-Je pense que j’irai enseigner à mon tour.

-Cet enseignement philosophique ?

-Pas seulement philosophique. Nous apprenons les choses de la vie : l’énergie de la pensée, l’énergie du cristal, comment nous en servir. Nous sommes peut-être une cinquantaine, tous jeunes, rassemblés autour du vieux maître qui nous enseigne. Il a un grand cristal a coté de lui… Mais ce n’est pas un enseignement austère. Au contraire, c’est même assez drôle. Je ressens beaucoup d’amusement

Enseignement Atlantide

-Comment le vieux maitre enseigne-t-il ?

-Il ne parle pas. C’est comme si ses pensées fusaient directement de lui et pénétraient non seulement nos pensées à nous, mais dans nos différents corps subtils. En ce moment, il est en train de me sonder parce que je suis à côté d’un garçon que j’aime beaucoup. Il le sait. Rien ne peut être secret pour lui. Il dit que nous devons décider si nous travaillerons ensemble ou séparément dans le futur.

-Qu’est ce que vous lui répondez ?

Nous disons que oui, nous voulons travailler ensemble. C’est un travail spirituel, nous pensons que nous pourrons mieux le faire et aider les autres à deux, en nous aimant.

-Allez-vous vous marier avec ce jeune homme ?

-Oui, mais je ne sais pas comment dire, comment décrire ça : c’est d’abord union sur le plan spirituel… Nous allons nous réunir tous les deux dans une pièce. Nous aurons chacun un cristal assez grand ( peut-être trente, quarante centimètres de haut) et nous allons nous brancher l’un à l’autre sur l’énergie de notre cristal. Nos deux cristaux vont alors émettre chacun un son et une couleur. Ensuite, il nous faudra faire fusionner ces deux énergies en une seule : un seul son, une seule couleur et ce sera la nôtre, l’énergie de notre couple.

-Est-ce en cela que consiste la cérémonie de mariage ?

-Oui.

-Quand doit-elle avoir lieu ?

-Lorsque nous serons prêts. Il faut attendre que nos énergies, notre désir d’union soient suffisamment forts sinon nous ne parviendrons pas à la couleur unique.

-Y aura-t-il d’autres personnes présentes pendant la cérémonie ?

-Non, nous serons seuls. La présence d’autres personnes provoquerait des interférences.

-Lorsque vous aurez réalisé cette union de l’énergie des cristaux, serez-vous mariés aux yeux de la société ?

-Oui.

Allez vers le moment de cette cérémonie.

Nous sommes là, tous les deux dans une pièce. Tout est très lumineux. Les deux cristaux vibrent et nous sentons leur énergie. C’est quelque chose de totalement vivant. Leur vibration est de plus en plus fine et il se forme autour d’eux des mouvances colorées, comme des fumées d’encens. Le mien émet une énergie mauve pale ; celui de mon élu est beaucoup plus rose. Ces deux émanations d’énergie colorée se fondent maintenant l’une dans l’autre. Elles ne forment plus qu’une seule couleur. Je ne sais pas comment la décrire : c’est totalement pastel, mais ce n’est pas une couleur que l’on voit avec les yeux physiques. Et pourtant, nous la voyons et nous savons que cette teinte exacte traduit la fusion de nos deux êtres. C’est très difficile à dire avec des mots. Nous savons que nos deux âmes viennent de s’unifier et que nous sommes parfaitement un à tous les niveaux de nos êtres. C’est une expérience magnifique. »

La vie en Atlantide mariage

J’avoue que ce récit d’un mariage en Atlantide à la Haute Époque m’impressionna d’autant plus que j’y retrouvais fidèlement un certain nombre de points, du restes tout à fait stupéfiant, d’un récit que m’avait donné un autre de mes voyageurs de sa vie en Atlantide. J’y ai fait allusion dans Nous sommes tous immortels. Voici ce que cette personne avait alors décrit, retranscrit avec le plus de fidélité possible :

« Je vois un temple blanc avec une volée de marches qui mènent à la grande porte. Je monte. J’entre. Une vingtaine de personnes sont déjà là, allongées par terre. Elles ont toutes entre quinze et vingt ans. Je viens pour leur transmettre un enseignement à l’aide de l’énergie du cristal. C’est très difficile à décrire, car il n’y a pas de mots pour rendre compte de ce processus. Je suis maintenant assis en tailleur, la colonne vertébrale très droite. Le cristal est posé à même le sol, à une trentaine de centimètres de moi. Mes énergies fusionnent avec les siennes. La connaissance ainsi captée est transmise directement aux élèves allongés, devant moi. Ces étudiants sont silencieux comme s’ils étaient plongés dans un autre état de conscience. Ils sont très beaux. Je sens leurs énergies vitales. Ils sont en équilibre avec eux-mêmes. Ils apprennent à se mettre en contact avec leur conscience supérieure ainsi qu’avec d’autres plans de conscience à travers une vibration d’amour inconditionnel. L’atmosphère qui règne ici est simplement merveilleuse. Je ne trouve pas d’autre mot. Dans ce type d’enseignement, nous ne sommes qu’une âme, qu’un seul être. Nous réalisons que nous provenons tous de la même source, que nous sommes nous-même, chacun, la source dont tout provient.

« L’enseignement est maintenant terminé. Les étudiants se rassoient. Ils ressentent touts les vibrations qui les entourent et ils semblent profondément heureux. Je m’approche d’eux et je leur parle, mais je n’utilise pas la parole : c’est un mode de communication trop lourd et trop limité qui recouvre un champ de compréhension trop restreint. Je leur parle dans sorte de communication d’esprit à esprit, comme par un transfert de vibration. »

Atlantide cristal

On ne peut qu’être frappé par la similitude de ces deux récits sur cet enseignement que l’une raconte avoir reçu en tant qu’élève et l’autre avoir donné en tant que maître. Je précise au passage que les deux personnes qui les ont faits habitent à des centaines de kilomètres l’une de l’autre et ne se sont jamais rencontrées.

Leurs récits ne sont, du reste, pas les seuls à concorder. Nombre de voyages dans les vies antérieures, aux États-Unis comme en France, ont déjà débouché sur des vies atlantes. Tous présentent des similitudes frappantes et s’entendent, en tout cas, sur le fait que la civilisation atlante avait atteint un niveau qu’aucune civilisation n’a retrouvé depuis.

La splendeur et la puissance des Atlantes reposait, semble-t-il, à la fois sur leur haut degré d’évolution humaine et spirituelle et sur leur science du cristal, ce cristal auquel certains chercheurs de pointe sont en train de redécouvrir actuellement de bien étranges et faramineuses propriété énergétiques. Les Atlantes, apparemment, savaient utiliser toutes les énergies du cristal. Au travers de différents récits, on apprend qu’ils utilisaient les cristaux pour convertir la lumière solaire en énergie qu’ils stockaient, notamment, sous forme de cristal liquide. Il semblerait qu’ils avaient également mis au point afin d’effectuer des vols interstellaires, un système de propulsion fondé sur la capacité des cristaux à transférer l’énergie entre la matière et l’antimatière. Du reste, ils savaient créer eux-mêmes par la pensée des cristaux géants en modifiant la structure moléculaire de la matière. Les cristaux leur servaient également en médecine et en chirurgie puisque – on l’a vu, ils agissaient comme des condensateurs des énergies mentales, psychiques et spirituelles. Ils permettaient aussi d’utiliser les sons et la lumière dans des registres imperceptibles à notre plan physique, mais agissant sur le plan invisible.
Outre la maitrise des cristaux et les étonnants pouvoirs qu’elle leur conférait, les Atlantes semblent avoir eu aussi celle de sortie hors du corps, comme l’exprimait « l’enseignant au cristal » toujours dans la même séance de régression :

« –Nous semblions avoir besoin de sortir de temps en temps de notre corps de manière à réénergiser certaines parties de notre être. (...) C’est comme un processus de nettoyage, de purification. Encore une fois, c’est très difficile à exprimer avec des mots. Je réalise que mon corps est composé de plusieurs parties : corps physique, enveloppe subtile, corps non manifesté , essence spirituelle, âme. (...) Nous pouvons faire d’autres expériences que celles que nous faisons dans la dimension physique, manifestée qui est la notre. Mais cette expérience du monde physique est indispensable et si nous ne prenons pas suffisamment soin de cette enveloppe charnelle, elle risque de nous retenir dans la dimension manifestée, au delà du temps qui nous est nécessaire. Pour parvenir à quitter le corps physique au moment voulu, il faut l’entretenir ; l’énergie du cristal peut éventuellement servir à cela. Quoiqu’il fut une époque où nous n’en avions pas besoin.

Atlantide sortie hors du corps

« Nous devons en particulier faire bien attention à ce que les différentes parties de notre être interagissent entre elles de façon harmonieuse, faute de quoi nous perdrions la communication avec nous-même. Et justement, à l’époque où je vis, certains êtres semblent avoir perdu la faculté de quitter leurs corps. C’est comme une forme de maladie, une épidémie qui commence à se répandre et qui nous trouble beaucoup. C’est le signe d’un recul dans notre évolution par la perte d’une faculté naturelle. Ces êtres développent des sentiments étranges que nous ne connaissions pas comme l’envie et la jalousie. C’est comme si une partie d’eux-mêmes était plongée dans l’ombre. Nous ne comprenons pas ce qui se passe. C’est peut-être une transformation que nous n’avions pas prévue.« 

La séance se terminait à peu près ici. Elle ne comportait pas de mention d’un fait qui a souvent été rapporté dans d’autres régressions en Atlantide : les Atlantes gardaient présent à leur conscience le souvenir de leurs vies antérieures. Mais à travers cette séance, on voit se profiler une réalité dont certaines traditions font état depuis des siècles : la civilisation atlante aurait connu, peu avant son engloutissement final, c’est-à-dire peut-être mille ou deux mille ans avant, une forme de décadence manifestée par un enfoncement dans le matérialisme. Les Atlantes auraient alors utilisé les énergies du cristal de façon de plus en plus anarchique, si anarchique, disent certains, qu’en manipulant des énergies vibratoires énormes, ils ont eux-mêmes provoqué l’effondrement de l’Atlantide et sa disparition dans l’océan. Une catastrophe, disons-le au passage, que beaucoup redoutent de voir se reproduire aujourd’hui. Pourtant, l’histoire ne se répète pas. Le passé est le passé et le meilleur des usages qu’on puisse en faire est de prendre appui sur lui pour aller vers autre chose. Et c’est précisément là, peut-être, que se trouve la leçon la plus importante des Atlantes. Aujourd’hui où se produit une résurgence assez importante du cristal, où un peu partout dans le monde, on redécouvre – ou en tout cas, on réétudie ses pouvoirs, il est peut-être bon de redire aussi que le cristal ne doit pas être utilisé n’importe comment. Faute de quoi, surtout lorsque l’état de conscience de la personne qui le manipule n’est pas suffisamment élevé ou épuré, il peut produire des effets néfastes. De toute façon, quiconque manipule avec un peu de profondeur ces énergies de cristal, apprend assez vite qu’il vient un moment où le cristal n’est plus nécessaire et ou c’est l’être humain lui-même qui agit en tant que cristal pensant avec les mêmes dons sinon de plus grands encore, et par le seul instrument de ses doigts ou de ses pensées.

Néanmoins, derrière cette énergie du cristal qui resurgit de nos jours, c’est l’ombre de l’Atlantide qui passe dans le cœur de nombreux êtres aujourd’hui. Et derrière la vibration de l’Atlantide,c‘est la lumière invisible du royaume de Shamballa qui resplendit, « le royaume du prêtre Jean » avec lequel les Atlantes de la Haute Époque ont eux des contacts très précis.

DES VIES ANTÉRIEURES AUX VIES FUTURES, Patrick Drouot

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s