HISTOIRE D’UNE INCARNATION EN HOMME PRÉHISTORIQUE

Vies antérieurs hommes préhistoriques

Si l’on remonte encore plus loin dans le temps et que l’on demande aux personnes qui régressent dans leur vie passée d’aller à leur première incarnation terrestre (en général parce qu’elles même en ont manifesté le désir) on retrouve le plus souvent des vies qui renvoient à des notions classiques sur la préhistoire ou l’Antiquité ou alors -on l’a vu- à des civilisations dont on ne sait plus rien. Mais parfois, par un étrange phénomène, la personne se retrouve dans une existence où elle ne se perçoit plus incarnée dans un corps mais sous la forme d’une énergie tourbillonnante, d’un « être de lumière », ainsi qu’elle se décrit elle-même. J’ai fait allusion dans « Nous sommes tous immortels » à ces êtres de lumière, ces « light beings », pour reprendre le terme sous lequel les Américains ont classé ce type d’expériences vécue en régression. Il n’est pas rare que ces voyageurs décrivent ensuite une descente dans la matière, dans notre monde physique.
Voici à cet égard, l’étrange récit de Christian à qui j’avais demandé d’aller vers sa première incarnation terrestre :

« –Je ressemble à un gorille hirsute, à l’homme des cavernes, me dit-il dès qu’il sort du tunnel temporel. Je me sens stupide dans ce corps. J’ai des poux dans les poils. Je sens des tas de petites bestioles qui courent. Je me gratte. Il y a d’autres personnes avec moi. Je suis dans une grotte. Nous ressemblons tous à des singes… Mais nous savons tracer des signes sur les parois.

Dans quel environnement vivez-vous ?

Près d’un lac. Dans des espèces de cahutes sur pilotis. Le climat est chaud. Nous savons utiliser le feu.

L’image bascula.

Voilà maintenant que je participe à une sorte de cérémonie. C’est la nuit. Je fais cuire des herbes. Nous sommes plusieurs à surveiller le feu. En même temps nous regardons le ciel. Il y a une lune magnifique. Je crois que nous adorons la lune. Pour nous c‘est le pays des dieux.

Que savez-vous des dieux ?

Nous sommes les enfants des dieux, les enfants de la lune.

Et comme il disait cela, l’être qui s’exprimait en cet instant à travers Christian semblait fasciné.

Un vieil homme de la tribu a déjà vu les dieux. Ils sont différents de nous, ajouta-t-il avec force.

Comment sont-ils ? À quoi ressemblentils ?

Je ne sais pas comment dire. Je ne sais pas expliquer.

En avez-vous déjà vus?

Jamais. Seulement le vieil homme. Je crois que ce sont eux qui m’ont appris à faire cuire les herbes. Ce sont des enseignants. Ils sont brillants comme le soleil.

Comment viennent-ils ?

Je ne sais pas. Ils viennent et ils disparaissent. Ils chevauchent la lumière. Nous sommes très tristes lorsqu’ils s’en vont et nous prions en pensant a eux.

Que leur demandez-vous ?

De nous protéger. De protéger nos familles de la faim et des maladies.

Homme préhistorique ovni

Je demandais à Christian, l’homme des cavernes, jusqu’au moment où il lui était donné de percevoir l’un de ces dieux. Christian sur divan se mit à pleurer doucement.

Je pleure, me dit-il, je suis dans une grotte. Je suis seul, mais l’un des dieux est là.

Comment est-il venu ?

Je ne sais pas. Il est là. Il flotte. Il est brillant. Je prie comme je peux, la tête entre les mains.

Comment est-il vêtu ?

C’est quelque chose de bleu ciel… Je ne sais pas. Il me parle mais il n’a pas besoin d’ouvrir la bouche : je le comprends directement dans ma tête, comme par télépathie. Je suis effrayé. Pourtant il ne fait aucun geste vif. Il m’explique que j’ai quelque chose à faire. Il essaye de m’expliquer… Il me fait un signe et me donne des petites baies rouges. Je ne comprends pas. (...) Je crois que je dois les écraser et en boire le jus. Le dieu a disparu. Je me sens stupide. Je retourne au village. C’est la pleine lune. Je mets les baies rouges à cuire sur le feu et je bois le liquide qu’elles donnent. Il se passe en moi quelque chose d’étrange. Je me sens partir. Je vois la Lune se rapprocher. Je vois aussi un aigle et un cheval blanc. Je n’avais jamais vu de cheval blanc : c’est beau. J’entends aussi de merveilleuses musiques. En fait, je crois que nos dieux ne vivent pas sur la lune. Ils vivent sur un plan différent, supérieur. Maintenant je vois de l’herbe et un temple blanc magnifique. Les dieux sont mais je ne suis pas effrayé : ils ne rayonnent pas de la même lumière que lorsqu’ils sont en bas. Ils sont vêtus de teintes claires. Ils parlent. Je suis tout proche d’eux.

Temple éthérique

Que se passe-t-il maintenant ?

Je suis à l’intérieur de temple avec cinq ou six d’entre eux. Ils m’expliquent comment ils vivent. C’est étrange, j’ai l’impression que cela soulève au fond de ma mémoire des souvenirs très lointains.

Comment communiquent-ils ?

Ils n’émettent pas de son. En fait, ils m’expliquent rien. Ils me montrent seulement la juste manière de vivre. Ils disent que nous devons nous traiter les uns les autres avec respect, prendre soin de nos femmes et de nos enfants. Là encore, j’ai la sensation diffuse d’avoir déjà su tout cela avant et de l’avoir oublié parce que je suis dans le monde d’en bas… Qu’est-ce que c’est beau ici !  C’est fini. Tout a disparu. Me voilà dans l’herbe. Je suis revenu dans le village. Je crois que j’ai rêvé. Je parle de ce rêve au vieil homme qui a déjà vu les dieux et il me dit qu’il a fait le même.

Etre de lumière temple

Comment vivez-vous depuis ce rêve ? Votre vie a-t-elle changé ?

Je crois que je suis devenu une sorte de rêveur dans le village. J’essaie d’expliquer aux autres comment nous devrions vivre, qu’il nous faut nous traiter avec respect, que cette vie nous a été donnée par ceux d’en haut. Le vieil homme m’aide. J’essaie d’utiliser aussi les plantes. J’ai une conscience rudimentaire, mais les autres semblent encore plus bornés que moi.

Réincarnation homme préhistorique

Allons au dernier jour de votre vie d’homme des cavernes, ou plutôt d’homme du lac.

j’ai un violent mal de ventre. Ça doit être une espèce d’appendicite ou de péritonite. Je sens que je vais mourir.

Les être de lumière se sont-ils encore manifesté à vous durant votre vie?

Non, je ne les ai jamais revus mais je ne les ai jamais oubliés.

Passons à la mort. Que ressentez-vous maintenant ?

Je flotte. C’est agréable. Je vois le lac en bas, le village. Tout devient sombre maintenant, mais je me sens attiré par une lumière. Je vais vers elle. C’est agréable. Je vois le lac en bas, le village. Tout devient sombre maintenant, mais je me sens attiré par une lumière. Je vais vers elle. C’est incroyable ! Je suis revenu au temple! Les dieux sont là. Ils jouent. Je n’ai plus de corps mais je crois que mon âme a atteint le monde des dieux. Je me demande ce que je vais faire. Je me souviens de la première fois que je les ai vus. J’ai eu honte de ma laideur, face à eux, si lumineux. Je me suis senti stupide face à leur intelligence, brutal comparé à leur douceur, et il me semble que comprendre que ce sont des gens comme nous. Mais ils sont si beaux ! Tiens, ils me voient ! J’ai un corps ?

Comment réagissent-ils ?

Ils me disent bonjour. Ce n’est pas le même corps que celui que j’avais en bas. Je ne ressemble pas tout à fait aux dieux non plus mais c’est bien comme ça. Je marche légèrement sur l’herbe, près d’un petit lac. Il y a  une femme.

Etre de lumière

Une femme ou une déesse ?

J’ai honte d’être si laid devant toi. Elle répond que mon âme n’est pas laide. Tout cela me parait bien incroyable. Je me demande combien de temps s’est écoulé depuis que j’ai quitté le monde d’en bas. Je n’ai plus la notion du temps. Par moments je vois des objets dans le ciel. On dirait des ballons des disques. Ils restent un moment puis ils disparaissent. Ce sont peut-être des moyens de transport ? Ils sont faits de lumière, de glaise et de soleil. Oui, c’est ça. Ce sont des moyens de transports. Ils prennent un morceau de soleil. Ils l’arrondissent, entre dedans et vont ailleurs. Mon corps se modèle peu à peu sur le leur. Je ne leur ressemble pas encore tout à fait mais je sens que je me transforme. Je viens d’ici. Je le sais maintenant. C’est comme si ma conscience s’ouvrait. J’ai été l’un d’eux avant. J’ai l’impression de sortir d’un long, long sommeil. Et je ressens un puissant sentiment d’amour pour ceux d’en bas. Il me semble, là, que j’avais moi-même choisi de descendre dans un corps primitif pour montrer à ceux d’en bas ce qu’est la vie. Et malgré cette laideur que j’ai toujours ressentie, j’ai aimé prendre un corps de chair. Peut-être d’autres parmi nous descendent-ils ainsi de temps en temps dans un corps humain ? Je crois qu’alors leur conscience se ferme volontairement pour que l’épreuve ne soit pas trop dure. Pourtant subsistent encore quelques impressions fugitives du m‘en haut : quelques principes, des pensées fugitives, un sentiment d’amour pour les êtres et les choses… »

Vaisseaux de lumière

 

Ainsi s’achevait l’étrange, l’invraisemblable récit de Christian sur l’incarnation dans la Terre préhistorique d’une entité venu d’un monde non physique. Ce n’est pourtant pas le seul témoignage de ce type que j’ai recueilli et je ne suis pas le seul non plus à l’avoir fait. Dans ces récits on retrouve, semble-t-il, des secrets véhiculés à travers les âges et qui font tous allusion à la venue sur terre d’êtres issus d’autres mondes ou d’autres plan vibratoire pour « donner un coup de pouce » à l’humanité. Certains, conscients de ce qu’ils sont, auraient donné de grands penseurs, des philosophes, des inventeurs de génie. D’autres, moins conscients, œuvreraient dans l’ombre de manière plus discrète mais tout aussi puissante. Certains courants actuels affirment même que des êtres de cette sorte viennent, en cette période charnière qui est la nôtre, s’incarner dans des corps de chair pour faire passer à l’humanité la porte d’entrée de l’ère du Verseau. Toutes choses qui peuvent paraitres bien folles et dont je ne fait ici que l’écho.
Que ce qui doit s’accomplir s’accomplisse !

 

DES VIES ANTÉRIEURES AUX VIES FUTURES: RÉINCARNATION ET IMMORTALITÉ, Patrick Drouot.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s